Archives de Tag: JDR

Le Troll Ball un sport pas comme les autres :

IMG_9551

Issus de l’univers imaginaire de l’Héroïc Fantasy. Librement inspiré par un suplément du jeux warhammer© appelé le Blood Ball. Celui-ci étant trop compliqué pour être directement appliqué sur un terrain réel un autre jeux est né.  Le Troll Ball est depuis, devenu un fer de lance du Medieval  Fantastique. C’est un sport exigeant, épuisant et extrêmement spectaculaire. Il a sut trouver sa place sur les terrains de jeux de rôle grandeur nature. Elle peut aussi prendre la forme de Tournois comme celui organisé au stade de l’école vétérinaire de Maison-Alfort dans la banlieue parisienne par l’association Lutetia Lacrymae qui a pour but d’organiser et de promouvoir les jeux de rôles Grandeur Nature.

Ce n’est pas loin d’une quinzaine d’équipes en costume qui ce sont affrontées sauvagement à l’épée pour la victoire. En deux mi-temps de 15 minutes le but est de marquer le plus de point en plaçant la balle (ou la tête de troll suivant les cas) dans la zone d’en-but représenté soit par un simple cerceau soit par une grande jarre.

Cela n’est pas si facile. En effet, les équipes sont composées de 15 joueurs maximums, mais seulement cinq escrimeurs par équipes peuvent être présents sur le terrain. Une touche à l’épée mais le joueur hors-jeu, un genou au sol l’épée en l’air tenue par la lame. En ce cas le médecin de l’équipe clairement identifié des autres joueurs peut entrer en jeu. Si celui-ci récupère l’épée d’un blessé il peut l’amener à un joueur sur le banc de touche pour qu’il remplace le blessé sur le terrain.

La stratégie, une bonne cohésion de groupe et une solide base d’escrime sont des atouts majeurs pour vous lancer dans se sport enchanteur.

C’est l’équipe Belge Riddle of steel issue de l’école de combat à l’arme en Latex de Belgique qui à raflé la première place dans un beau match face aux renards d’airain.

Publicités
Tagué , ,

BCB Para Bellum

Les 25 et 26 août, s’est tenue la 9e édition du Berry Champ de Bataille, BCB pour les intimes. Comme tous les ans, 900 personnes (environ 400 dans chacun des deux camps) étaient réunies pour replonger, l’espace d’un weekend, plusieurs siècles en arrière, au temps des chevaliers.

Cette année, il est encore question de conquête de territoires. Nous sommes entre 500 et 600 après J-C. Le seigneur Uther Pendragon (jaune et or sur fond vert) tente de conquérir les Isles Anciennes, sous le contrôle d’Aillas (blanc et argent sur fond noir). A leurs côtés, un État-major composé de sept personnalités. Sous leurs ordres, des chefs de guerre qui dirigent des compagnies.

Les Isles Anciennes

Les États-majors ne connaissent du terrain qu’une carte, qu’il leur faut compléter. Les compagnies, composées d’un chef de compagnie et d’une dizaine de soldats, sont les yeux et les oreilles de leur seigneur. L’occupation du territoire passe par la prise d’un fortin, situé à 2km de chaque camp.

Pour cette édition 2012, c’est le camp noir et argent qui a rapidement pris l’avantage. Dès le samedi matin, la première bataille a vu une victoire assez rapide d’Aillas. Cependant, le camp vert et or a pris de l’avance sur la découverte du territoire. Leurs missions de reconnaissance se sont avérées plus performantes. Une bataille rangée les oppose, dans l’après-midi aux noir et argent, autour du fortin. Cette fois, ce sont les soldats du seigneur Uther qui l’emportent haut la main. Le samedi s’est achevé sur une invasion éclair du camp vert et or par les noir et argent.

La nuit a été très agitée pour Uther et ses hommes. Après une rébellion inédite dans l’histoire de BCB, l’État-major est renversé et remplacé par une compagnie. Au matin du dimanche, c’est donc une toute nouvelle équipe qui affronte l’État-major d’Aillas, lors de la bataille finale.

Finalement, Uther Pendragon ne reprendra jamais les Isles Anciennes. Son camp est défait 490 points à 795 par les noir et argent. Le weekend médiéval s’est terminé par une bataille … de câlins entre les joueurs des deux camps et un repas bien mérité dans leurs auberges respectives.

En attendant l’année prochaine, on nous a glissé qu’en 2013 BCB soufflera ses dix bougies et prépare un événement spectaculaire. Il s’agirait d’un camp unique partagé entre quatre équipes. En somme : 1 000 joueurs dans un même village médiéval.

Ça promet !

Tagué , , , ,

BCB Para Bellum – Portraits de compagnies

Pendant les deux jours qu’a duré BCB, nos photographes se sont efforcés de tirer le portrait de toutes les compagnies noir et argent.

Par ailleurs, nous tenons à présenter nos excuses aux compagnies de l’autre camp, les vert et jaune, que nous n’avons pas pu rencontrer pendant ce weekend.

Voici donc une partie des joueurs de BCB Para Bellum :

Les noir et blanc d’Aillas

Les vert et jaune d’Uther Pendragon

Tagué , , , , , ,

BCB Univers

C’est à partir du parc du château de Ivoy-le-Pré que nous avons fait un aller-retour incroyable en direction de la planète Faharir, l’espace d’un week-end grâce à BCB Univers.

Avant tout, savez-vous ce qu’est un GN ? GN est une abréviation qui désigne un jeu de rôle grandeur nature. C’est une des nouvelles formes du jeu de rôle, au départ pratiqué uniquement sur table. C’est aussi l’héritier des Murder Parties, où les personnages ne sont plus seulement décrits avec des mots sur une feuille, mais pleinement incarnés par les joueurs. Vous l’aurez compris, le GN permet une plus grande immersion. Les participants évoluent dans des univers allant du médiéval fantastique au post-apocalyptique, en passant par le space opera. Le monde, comme dans tout jeux, est régi par des règles imposées par les organisateurs pour le bon déroulement du jeu. Pour une meilleure immersion, les joueurs n’hésitent pas à se costumer et à se maquiller, allant jusqu’à utiliser des prothèses pour être le plus en harmonie avec le thème du jeu. De cette façon, nous avons pu croiser autant d’humains que d’extraterrestres lors de BCB Univers. Au-delà du jeu, c’est une activité qui permet aux participants de vivre des scènes dignes des plus grands moments du cinéma. Un véritable jeu dont vous êtes le héros.

Le scénario de ce GNest basé sur le jeu vidéo « Star Wars: Knights of the old Republic ». Dark Revan, accompagné de ses deux généraux, menace Faharir. C’est donc dans la peau de maîtres de la Force, qu’une quarantaine de joueurs se sont regroupés dans un camp de base en forêt, divisé en deux postes de commandement, l’un Sith et l’autre Jedi, comptant chacun à leur tête trois Maîtres.

Le  but étant de passer trois jours de grande convivialité en totale immersion dans l’univers space opéra de George Lucas. Leur mission : découvrir la source d’un pouvoir inconnu. BCB Univers est le premier jeu organisé par une jeune équipe et parrainé par l’association 1901 Berry Champ de Bataille, qui a pour but d’organiser et de promouvoir les jeux de simulation tels que les GN.

Cette première édition du jeu était une bêta test, avec un nombre de joueurs très limité – environ 40 personnes.
Cette bêta est un franc succès, d’après les joueurs :

« On s’est bien éclatés, pas de déception, c’était même mieux que ce que j’attendais ! »

« Bien cool pour un GN wargame (jeu de rôle autour de la guerre NDLR), bien scénarisé, avec de bons moments roleplay. Les règles de combat les rendent très visuels, grâce à l’utilisation de la Force. »

« Vraiment sympa pour une bêta, malgré quelques petites erreurs, je ne regrette pas mon weekend. Il y avait un très bon côté convivial. J’espère juste que la prochaine fois, il y aura plus de joueurs, une cinquantaine serait mieux pour le jeu, sans pour autant que ce dernier perdre son côté convivial »

« Pour une bêta ce fut du très bon boulot, en général les bêtas ne sont pas terribles. On setn bien l’empreinte de BCB. Qu’il est bon d’être un Sith ! »

« Premier GN via BCB, très agréable en petit nombre. Le premier volet fut une réussite, il sera mieux avec plus d’organisateurs. »

Tagué , , , , ,